Création de l’IFI et du PFU: des politiques convergentes pour créer de la croissance

Retour

ISF: Un impôt politique sans réelle efficacité économique.

Je ne fais pas partie des 1% des Français concernés par l’ISF. Cependant, ayant observé les difficultés de développement et de financement rencontrées par les petites et moyennes entreprises, j’en ai tiré la conviction que la solution réside dans le fait de libérer le capital privé.

Nous le savons, ce sont les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) qui contribuent le plus à l’emploi, or beaucoup d’entre elles présentent une croissance en stagnation du fait du manque de capitaux.

Raison pour laquelle il convient de libérer le capital disponible pour le rendre productif et ainsi générer les flux capables d’irriguer notre économie.

Un cours d’eau sous la contrainte se divise, s’évade, voire s’assèche, il recherchera toujours le chemin le plus facile, ce peut être celui de la défiscalisation à l’étranger. Il est en effet avéré que les français les plus riches ne payent que très peu d’ISF ce qui en fait d’ailleurs un impôt très peu efficace.

Implication et responsabilisation des intermédiaires financiers.

Certes, alléger la fiscalité du capital pour renforcer la base capitalistique trop fragile des PME et ETI sous-entend un effort particulier à consentir par la Nation, il en va de même avec la création du Plafond forfaitaire Unique à 30%.

Cela impose une éthique de responsabilité de la part de tous les agents économiques, investisseurs privés et intermédiaires financiers, impliqués dans la chaîne de l’investissement.

En conséquence, nous députés LaREM, veillerons à l’engagement de tous vers le but commun qui est celui de connaître une économie toujours plus productive et attractive en France. Une conférence réunissant l’ensemble des acteurs est déjà annoncée le 22 janvier 2018 pour nouer ce pacte. (Lien tweet Amélie de Montchalin).

La rivière, ainsi bien canalisée dans son lit, coulera plus puissante pour irriguer plus largement les entreprises de nos territoires qui produiront les moissons tant escomptées en terme d’emploi et d’innovation.

Natalia Pouzyreff
Députée de la 6ème circonscription des Yvelines

2017-11-02T09:32:06+00:00